Nous étudiants juifs de France défendons notre République

Nous étudiants juifs de France défendons notre République.

Depuis quelques jours, nous voyons notre République attaquée, mise en danger. Nous voyons ce mouvement des gilets jaunes passer de la revendication à la violence. Notre République est celle qui donne droit à la liberté d’expression, à la révolte et même à la révolution. Mais notre République est celle qui protège, qui assure la stabilité et le respect des droits fondamentaux.

Les appels à la violence, le saccage de l’Arc de Triomphe et ce climat de défiance extrême nous inquiètent. Nous avons peur de cette France de laquelle n’émanent plus ni bienveillance fraternelle ni capacité d’union.

Ce pays est celui que beaucoup de nos grands-parents ou parents ont choisi comme point de départ à une nouvelle vie, celle où les institutions garantissent liberté, justice et émancipation. Profondément attachés à l’égalité des chances, à l’ascension sociale et aux valeurs fondamentales de notre République, nous ne souhaitons pas que cette République que nous aimons et respectons soit souillée par l’incontrôlable violence qui sévit depuis lors.

Des individus comme Alain Soral, Dieudonne, Hervé Ryssen, Yvan Benedetto, Alexandre Gabriel qui sont des multirécidivistes de la haine utilisent ce mouvement et l’instrumentalisent pour propager la haine antisémite et leurs théories complotistes. L’extrême droite et l’extrême gauche antisémite et complotiste se retrouvent autour de cette volonté commune de radicaliser le mouvement. 
Car les appels à la haine, à la violence, les propos racistes, antisémites et les théories complotistes qui sévissent en marge de ce mouvement social sont autant d’atteintes aux valeurs, symboles, institutions qui nous protègent et nous rassemblent.

Dans nos facs, nos écoles, nos villes, nos quartiers, nous portons haut et fort l’idéal républicain : « Liberté, Egalité, Fraternité », inscrits dans notre Constitution et dans notre éducation, ces mots nous les faisons vivre au quotidien.

Pour Benjamin, étudiant en Master 1 que nous avons aidé à concilier études et pratique religieuse dans le parfait respect de la laïcité,

Pour Hyba, élève de Troisième, rencontrée dans le cadre du programme Coexist dans un lycée de banlieue parisienne et qui nous a fait partager sa volonté de s’engager plus tard et de faire de grandes études,

Pour Clara, étudiante en deuxième année de licence, avec qui nous sommes allés militer en 2017 pour que le Front National ne gagne pas les élections présidentielles…

Et pour tous ceux que nous avons croisés et allons croiser sur notre chemin, la République ne doit pas vaciller.

Nous sommes également affectés par les difficultés du quotidien et soutenons le droit de chaque Français à manifester. Ce droit inaliénable ne doit pas continuer à être entaché par la violence extrême que nous connaissons depuis plusieurs semaines. Imprégner avec de plus en plus de hargne un mouvement populaire d’idées et d’actions extrémistes n’est pas acceptable. 
Cette violence contre les institutions et la supposée « France d’en haut » a malheureusement de nombreux germes de celle contre les Juifs que les idéologues de la haine ne cessent d’agiter.

Nous ne voulons pas d’un pays gouverné par les extrêmes, nous ne voulons pas d’un pays où le repli, le rejet de l’autre, l’apologie de la violence, et où toute forme de dérive autoritaire peuvent être légitimés.
Depuis le début du mouvement, il est souvent fait allusion à la Révolution Française, car c’est vrai, comme le disait Tocqueville : « Les Français ont fait en 1789 le plus grand effort auquel se soit jamais livré aucun peuple ». Mais 1789 c’était surtout lutter pour la République, la démocratie et contre l’obscurantisme. La Révolution Française a acté les valeurs universelles de notre pays, ces valeurs doivent demeurer les nôtres. Aujourd’hui, nous appelons à rallumer les Lumières républicaines, à préserver notre bien commun et à refuser le chaos et la violence.

Vive la République, vive la France.

0 Commentaires Rejoindre la conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *