14 mai 1948 – 14 mai 2018 : l’UEJF fête les 70 ans d’Israël @laregledujeu

Ce 14 mai 2018, l’Union des Etudiants Juifs de France célébrera les 70 ans de la naissance de l’Etat d’Israël à la mairie du 3ème arrondissement de Paris.

«70 ans de culture, 70 ans de développement, 70 ans de réussites mais aussi 70 ans de conflits et de défis», autant de thèmes qui seront abordés durant une soirée exceptionnelle.

A cette occasion, Bernard-Henri Lévy, Serge Moati, Elie Chouraqui, Patrick Klugman, Alexis Lacroix, François Pupponi, Michel Boujenah, Frédéric Dabi, Frédéric Encel, Yvan Attal, Ariel Wizman, Salomon Malka ou encore Élise Fajgeles témoigneront de leurs souvenirs, leurs espoirs et leurs liens à Israël. Seront également évoqués l’histoire, l’aventure et l’actualité électrique de la région : l’épopée moderne israélienne demeure au coeur des passions contemporaines et l’un des plus beaux récits du peuple juif.

Alors que la tension militaire entre Israël, l’Iran et la Syrie est à son comble, que les frappes et les répliques se succèdent depuis plusieurs jours notamment autour de la question de l’accord sur le nucléaire iranien, l’événement de ce 14 mai n’est pas sans rappeler quelques archives de l’organisation étudiante, notamment les images de la grande rencontre organisée en 1991 et intitulée «J’aime Israël». Le pays était alors plongé dans les affres des conséquences de la guerre du Golf et sous le feu des missiles Scud du régime de Saddam Hussein.

C’est dans ce contexte que des milliers de personnes avaient assisté, à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, à une manifestation de soutien à la population israélienne. A cette occasion, Elie Wiesel avait déclaré :

«Le thème qui est le vôtre aujourd’hui est d’une actualité brûlante. Un jour, je l’espère pas trop lointain, nous pourrons tous dire “J’aime Israël” car je sais que ce pays aime la paix et veut la paix. […] J’aime songer qu’un jour, pas trop lointain, la paix s’approchera de ses frontières. Et alors, je suis sûr qu’Israël accueillera cette paix dans l’allégresse.»

Evoquant l’arrivée des Juifs soviétiques sur le sol israélien après la chute du mur, Bernard-Henri Lévy, l’invité d’honneur de l’événement, rappelait déjà en cette année 1991 :

«Le sionisme est un idéal libérateur, si tant est que certains autour de nous auraient peut-être tendance à nous le faire oublier, à nous en dissuader, ou à plaider l’inverse. L’arrivée des Juifs d’URSS nous rappelle que le sionisme est d’abord l’idéologie, le discours d’un magnifique mouvement de libération national.»

Article sur la règle du jeu : https://laregledujeu.org/2018/05/10/33812/14-mai-1948-14-mai-2018-l-uejf-fete-les-70-ans-d-israel/

0 Commentaires Rejoindre la conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *