L’UEJF choquée, dénonce la nouvelle profanation de la stèle d’Ilan Halimi à Bagneux

 

Le 1er novembre 2017, pour la deuxième fois, la stèle rendant hommage à Ilan Halimi à Bagneux a été profanée. Une croix gammée, les mots « Libérez Fofana » et le nom d’Hitler ont été inscrits sur la stèle.

En 2006, Ilan Halimi, 24 ans avait été kidnappé, torturé puis laissé pour mort près de la gare de Saint-Geneviève-des-Bois par des criminels antisémites, pétris de préjugés à l’encontre des Juifs.

Pour l’UEJF, cette nouvelle profanation de la stèle rendant hommage à Ilan Halimi doit servir d’alerte aux pouvoirs publics face à la résurgence de l’antisémitisme.

Pour l’UEJF, le procès d’Abdelkader Merah et le deferlement de haine antisemite sur les réseaux sociaux concernant les viols qu’aurait commis Tariq Ramadan servent aujourd’hui de prétexte pour alimenter une névrose complotiste qui vise le français juifs. Ces paroles de haine se traduisent par de nouveaux passages à l’acte.

Pour Sacha Ghozlan, Président de l’UEJF : « Il est inacceptable que des actes antisémites restent impunis. Les antisémites qui ont assassiné Ilan Halimi il y a 11 ans, sont aujourd’hui légitimés par cette profanation.
Alors que les agresseurs de la famille Pinto à Livry-Gargan n’ont toujours pas été interpellés, nous demandons aux pouvoirs publics de tout mettre en oeuvre pour identifier et sanctionner les auteurs de ce nouvel acte antisémite ».

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *