Communiqué : L’UEJF porte plainte pour contestation de crime contre l’humanité et provocation publique à la haine raciale contre Renaud Camus

L’UEJF porte plainte pour contestation de crime contre l’humanité et provocation publique à la haine raciale contre Renaud Camus.

Le 22 octobre 2017, l’écrivain Renaud Camus publiait sur son compte Twitter le message suivant : « Le génocide des juifs était sans doute plus criminel mais paraît tout de même un peu petit bras auprès du remplacisme global ».

L’UEJF déposera plainte contre Renaud Camus pour contestation de crime contre l’humanité et provocation publique à la haine raciale. Renaud Camus, idéologue d’extrême-droite a déjà condamné par la justice pour sa théorie du grand remplacement.

Pour l’UEJF, non content d’inciter à la haine envers ceux qu’il juge responsables du « remplacisme global », Renaud Camus y ajoute une forme de révisionnisme pernicieuse consistant à minimiser le processus d’extermination de plus de 6 millions de juifs en Europe.

Pour Sacha Ghozlan, président de l’UEJF « Renaud Camus fait de la concurrence victimaire et de l’incitation à la haine une marque de fabrique. Les réseaux sociaux qui trouvent le moyen de lutter pour la protection des droits d’auteurs doivent prendre leurs responsabilité, et mettre en oeuvre des moyens efficaces pour éviter que leurs plateformes ne deviennent des vecteurs de la haine ».

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *