L’UEJF se constituera partie civile dans l’agression antisémite de la famille Pinto

Dans la nuit du 7 au 8 septembre, Roger Pinto, sa femme Mireille et son fils David ont été séquestrés, frappés, menacés de mort pendant plusieurs heures à leur domicile de Livry-Gargan avant d’être volés. Les agresseurs qui n’ont pas encore été appréhendés, auraient déclaré : « Vous êtes juifs, vous avez de l’argent, on prend l’argent aux juifs pour le donner aux pauvres ».

Une enquête est en cours dont les premiers éléments indiquent un caractère antisémite manifeste. Le ministre de l’Intérieur a également reconnu le caractère antisémite de cette agression. 
En s’attaquant à Roger Pinto, les agresseurs s’en sont pris à l’un des fervents défenseurs des valeurs juives et des valeurs républicaines, et d’un militant qui œuvre chaque jour depuis 40 ans, à travers son organisation Siona, pour la promotion de la paix au Proche-Orient. 
L’UEJF se constituera partie civile pour « violence à raison de la religion des victimes, extorsion à raison de la religion des victimes et séquestration ». 
Pour Sacha Ghozlan, président de l’UEJF « Nous apportons notre entier soutien à Roger, Mireille et David Pinto, et saluons le courage de leurs témoignages quelques jours seulement après cette effroyable agression. 
Nous refusons cette insécurité visant les français juifs sur fond de préjugés antisémites surannées. C’est pourquoi nous nous porterons partie civile pour que les auteurs de cette agression particulièrement grave ne demeurent pas impunis ».

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *