L’UEJF dénonce l’organisation d’un festival « afrofeministe militant », « NYANSAPOFEST », comprenant des espaces non mixtes pour femmes noires

L’UEJF dénonce l’organisation d’un festival « afrofeministe militant », « NYANSAPOFEST », comprenant des espaces non mixtes pour femmes noires :

En juillet 2017, un festival afro féministe doit avoir lieu à Paris pour dénoncer le racisme. 80% de ce festival est réservé aux personnes noires ou aux femmes racisées. Le 29 mai 2017, la mairie de Paris en a demandé l’interdiction auprès du préfet de Police de Paris.

L’UEJF salue la demande de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, adresse une demande d’interdiction au préfet de Police de Paris et se réserve le droit d’agir en justice.

Pour l’UEJF, la lutte contre le racisme est l’affaire de chaque citoyen, qu’elle que soit sa couleur de peau ou son sexe. La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations est un combat universel qui ne saurait être réservé à une partie de la population, par l’entremise de critères discriminatoires. Ce festival instrumentalise la cause antiraciste et propage ce qu’il prétend combattre.

Pour Sacha Ghozlan, President de l’UEJF : « L’organisation de cet événement constitue une discrimination grave qui doit être interdite par le préfet de police de Paris. Dans sa forme, ce festival véhicule des idées racistes et discriminatoires, plutôt que de les combattre. En divisant les citoyens entre les racistes et les racisés, ces initiatives mettent en péril les valeurs républicaines ».

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *