L’UEJF dénonce le révisionnisme de Marine Le Pen

L’UEJF dénonce le révisionnisme de Marine Le Pen 

Le 9 avril 2017, Marine Le Pen a déclaré sur France 3 que : »la France n’est pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv ».

L’UEJF rappelle que le 16 juillet 1942, 13 152 français juifs ont été arrêtés par la police française sous les ordres de René Bousquet dont 4115 enfants de moins de 16 ans. Sur décision de René Bousquet, les femmes et les enfants furent également raflés, avec l’accord et l’appui du Marechal Pétain.

Pour L’UEJF cette déclaration de Marine Le Pen s’inscrit dans la lignée révisionniste du Front National. L’héritière de Jean-Marie Le Pen tente de réhabiliter le régime de Vichy du Marechal Pétain, chef de l’Etat français, qui a livré aux nazis des citoyens français parce qu’ils étaient juifs.

Pour L’UEJF, la rafle du Vel d’Hiv est un événement marquant de l’antisémitisme d’Etat du régime de Vichy. En réecrivant l’histoire, Marine Le Pen salit la mémoire des français juifs déportés en raison de la politique antisémite et collaborationiste de « l’Etat francais ».

Pour Sacha Ghozlan, Président de L’UEJF : « Marine Le Pen fait du révisionnisme et revient sur un passé douloureux dont la France a reconnu sa responsabilité en 1995 par la voix du president Jacques Chirac. Le 23 avril et le 7 mai, nous appelons les citoyens français à se mobiliser pour faire barrage à Marine Le Pen et l’empêcher de salir à nouveau l’honneur de la France et la mémoire des victimes du régime de Vichy ».

1 Comment Join the Conversation →


  1. OLIVIER COMTE

    Pour ma génération, l’UEJF continue l’action antifasciste de la guerre, action de résistance qui fut celle de très nombreux juifs. Je suis heureux de savoir (par Actualité Juive, non par Tribune Juive) que vous avez agi de façon concrète et politique contre le cancer du BDS, quand la pratique habituelle est de se regarder dans le miroir tout en dénonçant l’antisémitisme.
    Aujourd’hui, je regrette de vous trouver dans la grande meute vertueuse contre la camarade le Pen.
    Il est évident que le FN a des arrières pensées et tente de revêtir le manteau gaulliste, déjà usé par d’innombrables politiciens. Condamner le FN ne devrait pas être condamner tout ce que le FN déclare.

    La France fut déshonorée par la trahison et les crimes du régime de Vichy. Elle fut déshonorée comme étant le seul pays à pratiquer une politique faussement légale de collaboration. Elle fut déshonorée parce que de nombreux français avaient participé à ces crimes, mais la France n’est pas responsable des crimes de l’Etat français, pouvoir de fait, créé par la trahison de l’Armistice.
    J’ai connu l’époque qui imposait la version Robert Aron de notre histoire, avec de rares ouvrages scientifiques pour le contredire, CDJC en particulier. Le livre de Paxton fut une délivrance, avec le livre de Shirer. Paxton fut insulté, comme américain et Shirer comme journaliste.

    Je crois toujours que la France et la République n’étaient pas à Vichy. Les combines de Chirac et la servilité de Valls ne sont pas des arguments scientifiques. Si tous les Français juifs se mettent à crier, comme les excités du CRIF, que la France est responsable des crimes de Vichy, nous avons un problème.
    L’ antisémitisme ne doit pas être combattu seulement parce que les crimes de Vichy nous imposent ce devoir et que nous deviendrions les protecteurs vertueux,comme M. Valls, de juifs décontenancés. L’antisémitisme corrompt la République et menace notre génie national. Il ne s’agit pas des seuls juifs, mais de tous les Français.
    La nouvelle affaire le Pen menace cet effort. Tous nos bien pensants ne sont pas devenus des antifascistes instantanés, il s’agit toujours de ne pas tolérer ce qui est contre notre Union Européenne bienfaisante.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *