L’UEJF horrifiée par la violence des actes antisémites constatés ces derniers jours en France issus de la transposition du conflit au proche orient

L’UEJF horrifiée par la violence des actes antisémites constatés ces derniers jours en France issus de la transposition du conflit au proche orient
Dans la nuit de vendredi à samedi 12 juillet, un cocktail Molotov a été lancé sur la synagogue d’Aulnay Sous Bois.
Samedi 12 juillet, en plein Paris, à Belleville, lors d’une manifestations en soutien à la Palestine de nombreux slogans antisémites tels que « mort aux juifs » « égorgez les juifs » ont été proférés en français et en arabe.
Dimanche 13 juillet, alors qu’un rassemblement pour la paix était organise à la synagogue de la roquette, des manifestants pro palestiniens ont tenté d’entrer de force dans la synagogue et ont agressé physiquement des fidèles réunis devant la synagogue. Plusieurs personnes ont été blessées. Les forces de l’ordre ont dispersé les agresseurs avec des grenades lacrymogènes.
Pour l’UEJF présente sur place, il est inacceptable que des individus tentent d’importer le conflit au proche orient pour proférer des paroles antisémites, attaquer des synagogues et appeler au meurtre de juifs.
Pour Sacha Reingewirtz, président de l’UEJF : »Alors que la situation au Proche Orient devient de plus en plus crispée, nous dénonçons cette importation du conflit en France, créatrice de haines et d’actes antisémites. Ces attaques contre des synagogues et des juifs sont intolérables et injustifiables et doivent cesser immédiatement ».

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *