En ce moment

L’UEJF salue la condamnation judiciaire de Dieudonné pour provocation publique à la haine raciale, injure raciale, et diffamation raciale

27 novembre 2012 Communiqués

L’UEJF salue la condamnation judiciaire de Dieudonné pour provocation publique à la haine raciale, injure raciale, et diffamation raciale

L’UEJF salue la condamnation pénale de Dieudonné M’bala M’bala à une amende 20.000 euros des chefs de provocation publique à la haine raciale, injure raciale, et diffamation raciale, prononcés mardi 27 novembre 2012 par la 17ème chambre du Tribunal Correctionnel de Paris.

L’UEJF, avec notamment SOS Racisme et la LIVCRA,avait poursuivi Dieudonné M’bala M’bala après la publication vidéo du clip de sa chanson « Shoananas » et une interview Youtube dans lequel il déclarait en parlant des Juifs que « la mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens, on a plus à se soumettre, il faut arrêter, il faut avancer ».

Selon les juges, « Dieudonné ne saurait se retrancher derrière une intention humoristique dès lors que si la caricature ou la satire, même provocante ou grossière, peuvent participer de la liberté de création et d’expression, elles trouvent notamment leurs limites dans le respect des droits protégées par la loi du 29 juillet 1881 et celui de la dignité humaine. » Le tribunal a justifié la condamnation à une lourde amende au motif de « la persistance de Dieudonné M’bala M’bala à méconnaître les limites de la liberté d’expression de manière caractérisée au préjudice des personnes d’origine ou de confession juive »

Pour Jonathan Hayoun, Président de l’UEJF : « Cette condamnation démontre une nouvelle fois que Dieudonné, qui s’abrite derrière sa figure d’humoriste, est en réalité l’un des idéologues antisémites les plus virulents en France aujourd’hui. La présence au procès d’Alain Soral ou son compagnonnage affiché avec Robert Faurisson, sont autant d’illustrations de son parti pris pour la haine des Juifs ».

Suivez nous