Menaces et intimidations contre des militants de l’UEJF par le Rassemblement National à Hénin-Beaumont.

Ce mardi 10 mars, des militants de l’UEJF étaient sur le marché d’Henin-Beaumont pour rappeler aux habitants les dangers du Rassemblement National.
Alors qu’ils tractaient, les militants ont fait face à des procédés d’intimidation et des menaces de la part de la mairie par la voix de la police municipale.

Durant notre tractage, un des militants de l’UEJF a filmé une adjointe de Steeve Briois exprimant son soutien à la politique et aux valeurs racistes du Rassemblement National. Dans les minutes qui ont suivi, sur demande de l’élue en question, la police municipale a procédé à un contrôle d’identité des militants de l’UEJF et a exigé que les vidéos prises soient supprimées.
Les militants de l’UEJF ont ensuite été invités à quitter le marché sous peine d’un dépôt de plainte de la part de l’élu.

L’UEJF s’insurge contre ces pratiques de menaces et d’intimidation qui rappellent les procédés anciens mais toujours actuels de Marine Le Pen et de son parti. Alors que Steeve Briois est élu depuis 6 ans dans la ville, il n’a cessé d’intenter des procès à toute personne dont l’avis divergerait de sa politique.
Ce matin, les militants de l’UEJF n’ont pas fait exception à la règle.

Pour Noémie Madar, Présidente de l’UEJF « Face aux militants de l’UEJF, la police municipale a fait usage d’un abus d’autorité et la mairie, par la voix de ses policiers a ainsi exercé des menaces claires.
Nous ne laisserons pas notre parole être muselée par ce parti et nous porterons plainte pour abus d’autorité de la part de la police municipale et donc de la mairie.
Le Rassemblement National n’est pas un parti comme les autres, il a encore une fois montré son vrai visage ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Share This