L’antisémitisme en France, au-delà des chiffres @MarieClaire

Face à cette série d’actes antisémites, Sacha Ghozlan, président de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), attend aujourd’hui plus qu’une condamnation de la part des élus : « Les responsables politiques se contentent de tweeter. Les tweets, l’émotion et la compassion vont un temps. Ce n’est plus possible. Parce qu’il y a des Français dont la vie est détruite par un harcèlement, une agression. Et parce qu’il y en a d’autres qui en meurent. » Et de poursuivre : « J’attends du gouvernement qu’il proclame un État d’urgence de l’antisémitisme. »

Le président de l’UEJF est présent, en cette fin d’après-midi, à la remise du prix national Ilan Halimi à Matignon.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Share This