Discours de la présidente de l’UEJF UPEC Médecine à l’occasion de la conférence sur la médecine nazie

Laure discoursJe me présente Laure Toledano, présidente de l’UEJF à la faculté de médecine de Creteil.
Ce soir, nous avons l’honneur et le privilège d’accueillir:
-Le docteur Bruno Halioua, dermatologue, historien et secrétaire général de l’AMIF (Association des médecins israélites de France)
-Ainsi que le docteur Richard Prasquier, cardiologue et président du CRIF (conseil représentatif des institutions juives de France)
Nous allons donc nous pencher sur la question des expérimentations médicales qu’ont pratiquées les médecins nazis sur les prisonniers des camps de concentration lors de la seconde guerre mondiale.
Je reconnais que c’est un sujet difficile à aborder, d’autant plus que le terme « expérimentation » a désormais un sens rigoureusement défini par les lois et les conventions internationales de nos jours.
Cependant, c’est un thème qui suscite tout de même de nombreuses interrogations et incompréhensions:

Comment des Médecins , qui s’étaient engagés à  respecter le serment d’Hippocrate et donc à faire le bien du patient dans n’importe quelles circonstances ont-ils pu commettre ces crimes?

Et puis, 65 ans après le procès de Nuremberg a-t-‘on le droit d’utiliser les résultats de ces expérimentations à des fins médicales? quels sont les systèmes mis en place afin d’inciter une résistance face aux dérives toujours possibles d’une politique médicale?

Enfin, comment nous, futurs médecins  pouvons nous arriver à trouver un juste équilibre entre:

-les droits des malades

-la liberté de la recherche

-et le respect des valeurs essentielles de notre société?

Nos intervenants vont donc essayer de répondre à ces questions.

Share This