Discours de la présidente de l’UEJF Paris 3 à l’occasion de la conférence sur l’apport de la culture yiddish dans l’Europe contemporaine

Quand tu enseignes à ton fils, tu enseignes au fils de ton fils.

sephora discours

Il ne s’agit pas seulement de la mémoire introspective et rétrospective mais de la
mémoire prospective.

Nous pouvons dire que cette filiation est un succès, il existe en Europe un renouveau
de la culture yiddish. Ce phénomène a commencé dans les années 70 et il ne cesse
de s’amplifier. De jeunes artistes poursuivent une longue tradition dans le domaine
de la chanson, de la musique, du théâtre. Des projets éducatifs innovants voient le
jour, dans lesquels le développement d’Internet et des nouvelles technologies joue
un rôle de premier plan.

Il est fondamental que nous parlions du yiddish au présent, non pas uniquement
dans une optique mémorielle. C’est à travers une création littéraire, théâtrale et
musicale encore très riche que le yiddish nous parvient.

Cette conférence aura pour thème « L’apport de la culture yiddish dans l’Europe
contemporaine » et sera précédée de la projection d’un extrait du film Le Dibbouk de
Michael Waszynski.

Afin de nous éclairer sur ce sujet, nous avons l’honneur de recevoir :
– Yitskhok Niborski, maître de conférences de langue et littérature yiddish à l’INALCO
– Batia Baum, traductrice spécialisée de la poésie et du théâtre yiddish
– Miléna Kartowski, chanteuse, comédienne, auteur et metteur en scène. Miléna
achève son master de philosophie des religions.
À l’issue de cette conférence, un temps sera réservé pour vos questions.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre des Universités de la Mémoire de l’Union
des Etudiants Juifs de France qui se déroule en ce moment même et ce jusqu’au 16
avril 2013 dans différentes universités parisiennes.
Dans ce cadre, le Conseil Parisien de l’UEJF coordonne l’organisation de
conférences, d’expositions et de colloques sur le thème de la transmission de la
Mémoire de la Shoah et du dialogue des Mémoires.
S’en suivra un « Voyage de la Mémoire » qui aura lieu du 16 au 21 avril 2013 en
Allemagne (Berlin) et en Pologne (Treblinka, Varsovie, Cracovie et Auschwitz
Birkenau).

Avant de démarrer par la diffusion d’un extrait du Dibbouk, j’aimerais remercier les
intervenants qui ont accepté d’être avec nous ce soir. Sacha Ghozlan, délégué
national de l’UEJF, en charge de cet événement ainsi que tous les membres de mon
bureau pour leur aide précieuse. J’aimerais également remercier le Bureau National
de l’UEJF pour leur soutien ainsi que Paris III – Sorbonne Nouvelle pour avoir
accueilli cette initiative.

Share This